LAINE ET CACHEMIRE / WOOL AND CASHMERE

cavabain

LA PRÉPARATION
Avant de procéder au lavage, si nécessaire, déboulocher* les tricots à l’aide d’un peigne ou d’un rasoir à laine prévu à cet effet. Repérer les taches et les frotter délicatement avec une solution détachante. Trier les lainages et regrouper les couleurs similaires.

LE LAVAGE À LA MAIN
Retourner les vêtements à l’envers afin de les préserver de l’usure. Les mettre à tremper une dizaine de minutes dans une eau juste tiède (30°) – l’eau trop froide autant que trop chaude brûle la fibre additionnée de savon conçu pour les lainages et les cachemires. Agiter les pieces dans l’eau et trempage avec les mains, les rincer à l’eau tiède et les essorer en les roulant dans une serviette sèche ou un étendoir en redonnant leur forme aux vêtements.

LE LAVAGE À LA MACHINE
Retourner les pièces à l’envers et les glisser dans un filet de lavage. Laver à l’eau tiède (30°)  - l’eau trop froide autant que trop chaude brûle la fibre – avec un savon conçu pour les lainages et les cachemires, au cycle le plus délicat. Sécher à plat sur une serviette ou un étendoir en redonnant leur forme au vêtement.

LE REPASSAGE
Les lainages ne requièrent habituellement pas de repassage, mais si la situation l’exige, régler le fer à la température adéquate et couvrir la pièce à repasser d’une pattemouille (linge légèrement humide) afin d’éviter le contact direct avec la fibre. Un défroisseur à vapeur peut également être utilisé. Un truc : remplacer l’eau du fer à repasser ou du défroisseur par une eau de linge.

LE NETTOYAGE À SEC
Pour le nettoyage à sec des lainages, les techniques bio ou peu chimiques sont à privilégier.

L’ENTREPOSAGE
Aux changements de saisons, faire usage de notre vaporisateur à base de cèdre et déposer les vêtements dans un contenant permettant à l’air de circuler, accompagnés d’un produit repoussant les insectes nuisibles. 

* On appelle bouloches les débris « mousseaux » qui se forment parfois sur la surface des matières les plus nobles. Avec le déboulochage et le lavage, l’incidence de ce phénomène naturel régresse significativement. Résultat : il vaut donc mieux laver son pull une fois de plus qu’une fois de plus qu’une fois de moins. 

PREPARATION
Before washing knits, de-pill* if needed be suing a sweater comb or shaver designed for this purpose. Search for any spots, and gently rub them with a stain-removing solution. Sort woolens into like colours.

HAND WASHING
Turn garments inside out to prevent wear and tear. Soak for 10 minutes in lukewarm (30°) water (cold or hot temperatures damage the fibres) using soap made for wool and cashmere. Agitate clothing by hand in soaking water; rinse in warm water and blot dry by rolling in a towel. Do not wring clothing. Dry flat on a dry towel or on a rack, reshaping garments.

MACHINE WASHING
Turn garments inside out and place in a net washing bag. Wash on the gentlest cycle in warm (30°) water (cold or hot temperatures damage the fibres) using soap design for wool and cashmere.

IRONING
Wool does not usually require ironing, but if need be, set the iron to the proper temperature and cover the garment with a pressing cloth (slightly damp cloth) to prevent the iron from scorching the fibres. A wrinkle-removing steamer can also be used. TIP: Replace water in iron or steamer by linen water.

DRY CLEANING
Natural or low-chemical methods are best for dry-cleaning woolens.

STORAGE
For seasonal storage, apply our cedar spray to garments and place with an insect-repeling product in a container that allows air to circulate.

*Pills are the fuzzy balls that sometimes appear on the surface of the best materials. Since de-pilling and washing significantly reduce the incidence of this natural phenomenon, it is better to wash a sweater more rather than less frequently.