PILLING / LE BOULOCHAGE

cavadesoi - knitwear


Le boulochage se produit lorsque les fibres d’un fil se brisent et se mélangent avec d’autres fibres cassées. On nomme donc « bouloche », les petites boules de laines qui apparaissent suite au frottement. Il est important de savoir que toutes fibres naturelles boulochent, puisque ce sont des fibres qui vivent. Il ne faut donc pas paniquer lorsque ces petits moutons de laine font irruption sur vos pulls préférés.

Malgré le fait que presque tous les textiles boulochent, les vêtements tricotés sont évidemment beaucoup plus sujets à ce genre de phénomène. Ceci s’explique du fait que les tricots laissent plus d’espace entre les fils que les vêtements tissés. Conséquemment, les tricots serrés ont moins tendance à boulocher que les tricots plus larges.

Finalement, l’intensité du boulochage dépend du type de fil. Effectivement, les fils composés de fibres plus courtes ainsi que celles torsadées (comme le cachemire) ont tendance à boulocher plus rapidement et en plus grande quantité que les fibres droites.

 

Trucs et astuces contre le boulochage:

Éviter le frottement! 
Les sacs ne sont peut-être pas les meilleurs amis de votre nouveau chandail de cachemire….!

Laissez votre pull respirer entre chaque utilisation! 
Surtout pour la laine! Il est important de laisser votre pull respirer au moins 24 heures après l’avoir porté. Ainsi, vous laissez les fibres de votre pull retrouver sa force!

Enlevez les bouloches quand vous pouvez! 
Si votre pull commence à boulocher, il est important de ne pas désespérer! Vous pouvez éliminer les bouloches à l’aide de rasoir fait à cet effet. Ainsi, vous n’abimerez pas les fibres de votre pull.

Prenez soin de vos pulls 
Il est important de bien prendre soin de ses pulls. Lavez vos pulls à l'envers dans l'eau tiède avec un savon délicat. On vous conseille des savons naturels qui vont nourrir les fibres nobles tels que ceux utilisés chez çava bain tels que Le shampoing pour laine et cachemire fait par The Laundress.  

 

 

 

 

Pilling is an unfortunate but normal and natural process that affects almost all woven and knitted garments to varying degrees. Our in-house after-care specialist explains where it comes from and how to deal with it.


Pills occur when loosened fibres break away from their yarn. They then collect with other broken fibres as they move to the surface of the textile, almost like tumbleweeds in the desert, or a snowball.This process is a natural by-product of wear and as such is often accelerated by friction and rubbing.

While pilling can occur in almost all textiles, knitted garments are more prone to this phenomenon than their woven brothers. This is because by nature, knitting leaves more space between yarns than woven textiles which are constructed very tightly. As such, tighter knit garments have less of a tendency to pill than looser knits.

Now that we understand pilling, what can we do about it?

 
Reduce friction when possible!
A backpack or shoulder bag may not be the best friend to your new favourite cashmere sweater.

Let your sweater rest between wears!
Especially with woollens, it’s important to let the sweater breath and rest for a minimum of 24 hours between wears. This will allow the fibres to recover and regain their strength.

Remove pills when necessary!
If your sweater does begin to pill, do not despair. Using a fabric shaver, like TheGleener, is a great way to remove those unsightly pills without damaging the fibres.

 

Launder with care!
In order to properly care for your sweater and to reduce the stress on the fibres some TLC is greatly appreciated. Wash your sweater inside out in lukewarm water with a delicate soap, ideally one that is formulated to nourish noble fibers like the Wool & Cashmere shampoo of The Laundress